Bourdonnements, moideurs et cristallinités. Notes sur Zanzotto critique