L’(auto)portrait dans les apostilles: la bibliothèque de Johannes Hinderbach (1418-1486)