Le principe de Pascal pour les fluides n’est pas toujours vrai